The VICE Channels

      L’adolescent martyrisé pendant trois ans dans la prison de Rikers Island s’est suicidé

      L’adolescent martyrisé pendant trois ans dans la prison de Rikers Island s’est suicidé L’adolescent martyrisé pendant trois ans dans la prison de Rikers Island s’est suicidé L’adolescent martyrisé pendant trois ans dans la prison de Rikers Island s’est suicidé
      Photo NYC DOC via The New Yorker

      Amériques

      L’adolescent martyrisé pendant trois ans dans la prison de Rikers Island s’est suicidé

      Par VICE News

      Un jeune homme, emprisonné pendant 3 années — sans avoir eu le droit à un procès — dans la célèbre prison de Rikers Island, à New York, s'est suicidé, ce samedi, dans sa maison du Bronx. Entre 2010 et 2013, le temps de son incarcération, le jeune new-yorkais a subi de multiples coups et mises à l'isolement comme en témoignent des vidéos révélées par le New Yorker.

      Kalief Browder avait à peine 16 ans quand il a été placé en détention, en mai 2010, comme le révélait, en octobre dernier, la journaliste Jennifer Gonnerman dans le New Yorker. Browder rentrait chez lui avec un ami, dans une partie résidentielle du Bronx, quand une voiture de police s'est approchée d'eux. Les officiers discutent alors avec les deux adolescents, et leur disent qu'un homme a accusé Browder de vol.

      « Je n'ai volé personne, » répond Browder à la police. « Vous pouvez me fouiller. » Les officiers s'exécutent mais ne trouvent rien après avoir fouillé Browder et son ami. La police l'arrête, malgré le manque de preuves. Adolescent à l'époque, Browder va être accusé de vol, de menu larcin et d'agression. Browder se retrouve donc à Rikers Island, où il partage une cellule avec des membres d'un gang, sans être rattaché audit gang.

      Browder va rester détenu pendant 3 ans, la justice retardant sans cesse la tenue de son procès. Après deux années complètes passées à l'isolement, Browder continue de clamer son innocence. Les charges retenues contre lui sont finalement abandonnées — ce qui lui permet de quitter la prison en 2013. Browder n'a alors que 19 ans et vient de passer 3 ans dans une des prisons les plus difficiles des États-Unis.

      Pendant son emprisonnement, Browder a été violemment frappé par ses compagnons de cellule, mais aussi par les gardiens de la prison, qui ont été filmés en train de le cogner par terre, alors qu'il était menotté. Les vidéos de surveillance de l'intérieur de la prison font état d'autres actes de violence — notamment la fois où Browder a été pris à partie et roué de coups par 10 membres d'un gang. 

      Gonnerman, qui avait gardé contact avec Browder après avoir raconté l'histoire du désormais jeune adulte, est allée rendre visite à la famille Browder pendant le week-end. La mère de Kalief lui a confié ce que son fils lui avait dit, « Maman, je n'en peux plus. »

      L'avocat de Kalief Browder, Paul V. Prestia, a donné au Los Angeles Times son avis sur le suicide de son client. Selon lui, le suicide du jeune homme de 22 ans est le résultat de « son incarcération et des centaines de nuit passées à l'isolement, où les souris couraient sur ses draps. Browder a été coincé trop longtemps dans cette minuscule cellule. »

      « Manquer de nourriture, ne pas prendre de douches pendant 2 semaines… Voilà des facteurs directs qui ont contribué à sa mort, » explique Prestia. « Voilà la douleur et la peine auxquelles il devait faire face chaque jour, et je pense que c'était trop pour lui. »

      Prestia ajoute, « C'était vraiment un bon garçon. » 


      Regardez le documentaire de VICE News Enfermés : Les malades mentaux dans les prisons américaines

      Thèmes: amériques, officer involved, brutalité policière, new york city, rikers island, kalief browder, crime et drogues, gangs, bronx, États-unis

      Comments

      comments powered by Disqus

      Les Dernières News

      Plus De News

      À la Une